Making of David Bowie

Présentation de quatre salles de répétition

pour groupes musicaux

 

Schungfabrik Téiteng

 

Quelques détails techniques

Les quatre salles de répétition ont été installées durant l’année 2016. Chaque salle dispose d’une surface utile de 32 à 33 m2 et est équipée d’un système d’aération performant. Deux alarmes optiques sont installées dans chaque salle : une pour signaler un feu, la seconde pour signaler un risque de manque d’oxygène. Les salles ont été insonorisées pour pouvoir fonctionner en même temps et ne pas incommoder les autres utilisateurs de la Schungfabrik. Chaque groupe dispose de deux ou trois jours pour travailler.

Auparavant, ces salles étaient occupées par des associations locales. Ces associations ont entre-temps toutes trouvé un lieu de stockage pratique dans les hangars construits au lieudit « Ieweschbuer » à Kayl.

En outre, les sanitaires ont été complètement réaménagés dans la cave.

Les salles ont été « personnalisées » et le choix s’est porté sur les femmes et hommes suivants :

David Bowie (1947-2016)

David Bowie, nom de scène de David Robert Jones a été un musicien, chanteur, auteur-compositeur-interprète, producteur de disques, peintre et acteur britannique. Après des débuts entre folk et variété dans la seconde moitié des années 1960, et un détour par le mime, il se fait connaître du public, en 1969, lorsque son titre Space Oddity entre dans le top five des meilleures ventes au Royaume-Uni. Mais c'est trois ans plus tard, en 1972, que Bowie devient réellement une personnalité connue par l'intermédiaire de son alter ego, Ziggy Stardust. Il s'impose alors avec un glam rock sophistiqué et apocalyptique et des spectacles flamboyants. À cette époque, il produit et collabore aux carrières solo de Lou Reed et d'Iggy Pop. Pendant le reste de la décennie, il s'intéresse aux musiques noires (R'n'B, soul et funk) puis à la musique électronique émergente, créant des mélanges nouveaux notamment avec la complicité du producteur et musicien Brian Eno, pour ce qu'on appellera la « trilogie berlinoise » Low Heroes et Lodger, considérée comme un de ses sommets artistiques. Dans les années 1980, il connaît, avec la sortie de Let's Dance, le plus grand succès commercial de sa carrière (1983), devenant une vedette mondiale grand public et remplissant les stades avec une musique orientée vers la pop. Cependant, il finit la décennie avec un revirement complet, en s'associant au groupe de garage rock, Tin Machine. Dans les années 1990, il retourne à un style plus expérimental intégrant les influences de musiques contemporaines telles la techno et la drum and bass. Absent de la scène musicale à partir de 2004, Bowie ne fait plus de tournées depuis le Reality Tour entre 2003 et 2004, et sa dernière prestation sur scène remonte à 2006. Il sort cependant un album en 2013, The Next Day, et son dernier album studio, Blackstar, sort le 8 janvier 2016, deux jours avant sa mort. Durant plus de cinq décennies d'une carrière marquée par des changements fréquents de style, une réinvention permanente de son personnage et de ses approches musicales, il s'est imposé comme un des artistes musicaux les plus originaux, les plus importants et novateurs de la musique pop et rock, au point que de très nombreux artistes se sont réclamés de son influence. Il a vendu plus de 140 millions d'albums dans le monde. Il est intronisé au Rock and Roll Hall of Fame en 1996. En 2004, le journal Rolling Stone le place en 39e place de son Top 100 des « Meilleurs artistes de tous les temps », et 23e de sa liste des « Meilleurs Chanteurs de tous les temps ».

 

Janis Joplin (1943-1970)

Janis Lyn Joplin a été une chanteuse américaine. Surnommée la « Mama Cosmique » ou « Pearl », elle s'est d'abord illustrée, à la fin des années 1960, en tant que chanteuse du groupe d'acid rock psychédélique Big Brother and the Holding Company et, plus tard, comme artiste solo avec ses groupes d'accompagnement, The Kozmic Blues Band et The Full Tilt Boogie Band. Janis Joplin marque les esprits par ses performances vocales et sa présence scénique, « électrique » pour ses fans. Au sommet de sa carrière, elle est « la reine de la soul psychédélique » et « Pearl » pour ses amis. Elle a été également arrangeur, peintre, danseuse et musicienne. Le magazine Rolling Stone a classé Janis Joplin 46e sur sa liste des 100 plus grands artistes de tous les temps et 28e parmi les 100 plus grands chanteurs de tous les temps. Son décès survenu à la même période que ceux de Brian Jones, Jimi Hendrix et Jim Morrison, également morts à 27 ans, contribue à fonder le mythe du Club des 27.

 

Nina Simone (1933-2003)

Nina Simone, née Eunice Kathleen Waymon, est une pianiste américaine, chanteuse, compositrice et militante pour les droits civiques aux États-Unis. Elle est principalement associée à la musique jazz. Née dans une famille protestante pratiquante, la jeune Eunice est très attirée par la musique classique, mais les réalités de la pauvreté et des préjugés raciaux ont raison de ses ambitions. Désirant à l'origine devenir pianiste concertiste, elle s'est finalement illustrée dans des styles musicaux variés, notamment le jazz, le blues, le classique, la soul, le folk, le R&B, le gospel et la pop. Son parcours musical change en effet de direction lorsqu'elle se voit refuser une bourse d'étude à l'Institut Curtis. Alors qu'elle joue et chante dans un petit club de Philadelphie, elle est contactée par le label Bethlehem Records pour un enregistrement et, en 1957, le morceau I Loves You, Porgyqui devient un grand succès en Amérique. Nina Simone enregistre au cours de sa carrière plus de cinquante albums, de ses débuts avec Little Girl Blue en 1958 jusqu'en 1974. Elle se produit à plusieurs reprises au Festival de jazz de Montreux. Elle est l'une des principales représentantes du jazz vocal. Son style original est issu de la fusion de chansons gospel et pop avec la musique classique. Après vingt ans de scène, elle s'engage dans le mouvement de défense des droits civiques et sa vie change de direction une fois de plus. Sa musique est très influente dans la lutte pour l'égalité des droits que mènent les Noirs à cette période aux États-Unis. Puissante et radicale, elle est une source d'inspiration pour cette génération et continue de l'être encore aujourd’hui.

 

Thierry van Verweke (1958-2009)

Thierry van Werveke est surtout connu comme acteur de cinéma. En 1982, Thierry fait sa première apparition dans le court métrage d’Andy Bausch, « Stefan ». Cette prestation l’a fait découvrir par d’autres réalisateurs qui ont rapidement reconnu son talent extraordinaire. Ainsi, il a œuvré devant les caméras pour des films de e.a. Frank Feitler, Marc Olinger, Pol Cruchten et Til Schweiger. « Abracadabra » de Harry Cleven a été son premier film tourné en langue française. Son rôle de Henk dans « Knockin’ on Heaven’s Door » l’a fait connu chez nos voisins allemands. Depuis, il a travaillé beaucoup pour des productions d’outre-Moselle, que ce soit pour le cinéma ou la télévision. Le théâtre a été une autre passion de Thierry van Werveke. Thierry a également été un chanteur qui a imprégné de sa voix unique les concerts de deux des meilleurs groupes de l’époque du Luxembourg, « Nazz Nazz » et « Taboola Rasa ». Le Biopic « inthierryview », qu‘Andy Bausch a réalisé en 2008 en tant qu’hommage est un portrait saisissant d’un artiste qui a marqué son temps. Le réalisateur allemand Til Schweiger a dédicacé en son film « Zweiohrküken » à l’actrice allemande Barbara Rudnik qui est morte quatre mois seulement après Thierry et à Thierry van Werveke. Le film est sorti fin 2009.

(Les textes sont inspirés de Wikipedia.)

 

La remise des clés a eu lieu à la fin du mois de mars 2017 et les groupes ont pu s’installer le dernier weekend du mois de mars 2017.

Les autres travaux qui ont été réalisés au courant de l’année 2016 :

-      Renouvellement du réseau électrique

-      Renouvellement du système d’alarme

-      Renouvellement des installations sanitaires

-      Réalisation d’une partie du compartimentage pour éviter la propagation d’un éventuel incendie

-      Construction d’un monte-charge extérieur

-      Réalisation d’un quai de livraison

 

 

 

Les groupes qui travaillent dans une des quatre salles de répétition (tel qu’ils se voient eux-mêmes) :

An Apple a Day

“An Apple a Day” is a Metal Band from Luxembourg, formed in 2009 by Alex Marx, Raph Erpelding and Eric Küntzinger. Later, Kevin Hinna and Yann Dalscheid joined the band. Together they create a mixture of heaviness and atmosphere, with the purpose to rock the stage. Both modern and old school metal fans should find access to this combination.

After a Demo (Fisherman´s Friend), released in 2010, they recorded their first EP called “Fall of Thera“ in 2012. The title refers to a story of the Greek mythology in which Mother Nature proves her dominance over mankind. The five songs of the EP deal with the human race’s urge for self-destruction. The statements made in the lyrics of the EP are intended as a constructive suggestion for a paradigm shift in human behavior.

“An Apple a Day” already shared the stage with some international bands like “DevilDriver”, “Emmure”, “As Blood Runs Black”, “The Ghost Inside”, “War from a Harlots Mouth”, “Oh Sleeper” and “We Butter The Bread With Butter” and they still strive for more, according to the motto "Faster, Higher, Stronger".

 

Angel’s Whisper

De retour en France, après avoir passé 12 années à côtoyer des artistes et travaillé dans de prestigieux studios d’enregistrements de New-York et du New-Jersey, Freddy Mazzucco (guitariste-auteur compositeur et producteur) décide de créer le groupe « Isis Child ».

Avec la chanteuse de rock Nathalie Pellissier et des musiciens de studio ils enregistrent un premier album « Ailleurs » en 2008. Un an plus tard, « Isis Child » commencent les enregistrements de leur premier album en Anglais « Strange days », cet album est donc entièrement réalisé en 2011 avec cette fois des musiciens belges, français et suédois.

L'album a été enregistré en Belgique, au studio « Noise Factory » par Gérald Jans et mixé en Suède au studio « Underground » par Pelle Saether, propriétaire du studio et chanteur du groupe « Grand Design ». Le design de la pochette a été réalisée par Mike Lombard.

Suite aux récents événements au moyen Orient, le groupe « Isis Child »a changé de nom pour devenir « Angel’s Whisper ».

 


 

Chief Mart’s

InstruMENTAL psychedelic space rock from luxembourg - « Chief mart's » is an instruMental psychedelic space rock five piece from Luxembourg. Influences from bands as Pink Floyd, ozric tentacles, Yes, Tortoise, Mogwai, Motorpsycho, Dead can dance, pavement, talk talk, Porcupine tree or Korai ... make them play a music that combines psychedelic, space rock, 70 progressive rock, modern post rock, electronica, indie rock ... chief songs always leave lots of space for improvisation and experimentations, and the band uses effects, synths, electronics and weird instruments to reach its own « wall of sound » The « Chief mart's » was founded in 1998 and released three albums so far « Imhotep's galactic cubism theory" (1999), « C.H.I.E:F" (2001), « Morning Maniac Music » (2003), which includes a remix of Low Density Corporation and played numerous gigs in and around Luxembourg. They did Eurosonic Festival 2004 (NL), Alive Festival 2003 (B), Space Fest Lokeren 2003 (B) VitrineSonore (2005), Bar-Rock (05+06) and supported bands like Jaga Jazzist, Archive, Mono, Colorstar, Ghinzu, GrandPiano, ...

 

Exposer

Exposer is a (Deathcore/Downtempo) band from Luxembourg founded in 2015. The band worked during 2015 on a heavy & powerful live set.

In January 2016 they released there selfproduced first song "0.6 BLIND" mixed and mastered by Jesse Kirkbride (Kirkbride Recordings). After several shows during 2016, they recorded three new selfproduced songs.

In February 2017 they released '' 0.5 Save Me'' mixed and mastered by Federico Ascani (Wavemotion Recordings) over Pure Metal Collective.

On 24 march they selfreleased a two songs split CD called Faceless with An Apple a Day. Also mixed and mastered by Federico Ascani. This band wants to express all their sensations about life in a very heavy, powerfull and intense live experience.

 

FSU

Stil: Experimentell, Noise, Electronic, Free Jazz

Mär spille säit gutt engem Joër an der aktueller Formatioun zesummen. Et sinn alles Leit vun 28 bis 31 Joër, déi schonn a verschiddenen Bands gespillt hunn, resp. nach spillen (Cassée, Ciresius, Lean Young).

Stilbeschreiwung:Vum Stil hier loosse mer eis e méiglechst grousse Spillraum. Mär notéieren näicht an improviséieren ëmmer rem op d'neitst, vu méi haarden (Noise-)Stécker bis zu méi rouegen an (free)jazzegen Deeler.

Verëffentlechungen & Ziler: Bis elo hu mer nach kee Concert ëffentlech gespillt. D'Zil ass et d'nächst Joer den éischte Concert an engem klengen Etablissement ze spillen an e physeschen Tountäger ze verëffentlechen.

The Grund Club

The Grund Club Luxembourg asbl is a non-profit organization founded in 2015 in Luxembourg City. The main objective of this association is to source, document, interpret, promote, archive and maintain a Song Catalogue of original songs written by professional musicians, music artists and singer-songwriters mostly residing in Luxembourg.

This organization was born out of acclaimed musician Lata Gouveia’s belief that whilst Luxembourg has developed plenty of infrastructure to support musical performances and musical education in recent years, Luxembourg is still missing a “grassroots musical movement” like Austin, Nashville and other world musical centers have. The question of “contenue vs contenant” is an often-debated and widely acknowledged subject amongst all involved in the music sector in Luxembourg, thus presenting a vital question on the future of the Arts in the Grand Duchy. Given the specificity of the country, this lack of “grassroot content” and its connection with a loyal audience cannot only be resolved by building more music schools or other infrastructures.

Having the content and the connection with the loyal audience in mind, The Grund Club Luxembourg has carefully developed a specific and detailed methodology that brings professional musicians and music artists together in a completely new way. We believe that by giving priority to the quality and the life span of THE SONG, rather than to the skills and career aspirations of the individual, we can find and develop a deeper community spirit amongst our musicians and our society at large. There are other institutions doing a great job of nurturing and educating our musicians, providing technical and career guidance, exposure and support and even supporting certain costs of exporting Luxembourgish musical production.

The Grund Club is doing something different. We are focused on the “artistic content capital” of Luxembourg, the substance that musical identity is made of. And this is a long-term project. Each year, The Grund Club Luxembourg will release an Album containing original songs which are currently active in The Grund Club Song Catalogue. Each year, The Grund Club will also produce 4 SONGWRITERS LIVE SHOWS which are video and multitrack recorded, out of which we make a careful selection for the release of The Grund Club Album.

We estimate that we will collect and archive on average 20 to 30 songs per year, which would mean that after 10 years, The Grund Club Luxembourg will have catalogued between 200 and 300 songs and recorded and released 120 songs combining the vast majority of our best voices and repertoire.

Additionally, The Grund Club performs at corporate, diplomatic and international events with its Grund Club BANDS, composed by some of our best and most internationally acclaimed musicians.

 

Lata Gouveia

Cousin éloigné des sons traditionnels de la Red Dirt de l’Oklahoma et de Tulsa, le son de Lata Gouveia possède un timbre de J.J. Cale et est fortement influencé par la musique Folk Rock.

Lata est devenu un des artistes les plus connus du Luxembourg après son retour d’Austin (Texas) en 2012. Tout de suite après, en 2013, Lata forme son groupe avec quelques-uns des musiciens les plus appréciés du Luxembourg et s’est très vite créé un nom pour lui, ainsi que pour ses propres chansons et ses propres spectacles en participant à plusieurs des fêtes les plus réputées du pays, ainsi qu’en faisant des première parties pour des artistes tels comme Manfred Man, Charlie Winston, Alan Parsons, Ayo et beaucoup d’autres.

L’aventure musicale de Lata commence à Londres, en plein milieu des années 90. Lata a commencé à jouer au 12 Bar Blues Club, au Acoustic Café à Soho et à West End. Il a commencé en faisant des concerts pendant lesquels il jouait des covers en acoustique de Bob Dylan, Neil Young, Woody Guthrie et de J.J. Cale. Il fut bientôt sollicité par d’autres musiciens grâce à sa voix et il a un moment fait partie de plusieurs projets avant que la musique ne devienne pour lui un travail à plein temps. Ceci l’a lancé dans une diète frénétique d’écriture, de composition et de représentations pour différents groupes et différents styles de musique tels que The Atlantico Music Partnership et Latadog, avec lequel il a fait des tournées à travers les Royaumes-Unis, le Portugal et le Danemark, suivi de la sortie de « Lead the Way » (Desert Fish / Difference) en 2004.

En 2006, Lata arrête d’écrire pour d’autres groupes et revient à sa carrière solo en ramenant son expérience et ses connaissances au style qu’il a toujours aimé le plus. Tout de suite après, en 2007, Lata part pour Tulsa (Oklahoma) après avoir été invité par Rocky Frisco (pianiste du groupe de J.J. Cale) pour mieux découvrir la source de laquelle proviennent ses influences.

C’est à Oklahoma que Lata tombe en plein dans les racines de sa musique, en côtoyant et en devenant proche des communautés de la Red Dirt Music, du Tulsa Sound et des amis de Woody Guthrie, J.J. Cale, Leon Russell et des auto-compositeurs de musique Folk et Country comme John Fullbright, Tom Skinner, Cross Canadian Ragweed, The Red Dirt Rangers et de beaucoup d’autres. Lata a vite signé avec Captiva Records au Texas pour la sortie de son tout premier album solo « Road US – 75 » qui le fait atterrir à Austin au Texas. Il a vécu et joué entre San Marcos et Tulsa jusqu’en 2012 avant de retourner de nouveau vivre au Luxembourg.

Depuis son dernier album Radio Nights sorti en 2014, Lata Gouveia a sorti plusieurs singles, un EP en 2015 et un album fin 2016.

 

Pol Belardi

From the moment Pol played his first note on an instrument, sometime in the 90’s in a small town in Luxembourg called Tétange, his curiosity was awakened to create music. After extensive tutelage at local schools in classical percussion, piano, drums and theory, a fair amount of classical orchestra as well as rock band experience and a good first imprint in the local scene, he set sails to study in Brussels and Amsterdam, earning a master’s degree “cum laude” in bass guitar in 2014. He has forged himself a strong credo consisting of two main ingredients: polyvalence and creativity.

His numerous projects vary in both conception of style and the instrument(s) he plays, and since the first childhood composition try-outs (which were mainly transcribing and rearranging video-game music), he has grown to a prolific composer who is not afraid of taking advantage of his diverse musical background.

Now back in Luxembourg, in the heart of Europe, Pol leads his own bands Force (a modern jazz quartet/quintet) and Urban Voyage, an 11-piece crossover mammoth project based in Amsterdam. In addition to that, he is a member of DillenDub, a co-lead electro-groove-jazz trio. He is also a welcomed sideman on the bass guitar for Pascal Schumacher, MetroMara (DE), Little Known Facts (NL) as well as on the vibraphone for Nelson Ogliastri’s Birth and Death of a Star and many other projects. Willing to share his experience with studious young music lovers, Pol is teaching in local music schools, and to keep up to date on what is happening in an around Luxembourg, he regularly hosts a radio show at Radio 100,7 FM.

Achievements:

– Prix de la Musique, Rotary Esch-sur-Alzette (Promotion Nr. 2) 2012

– XL-Jazz Brussels with The Unrevealed Society

– Jong Jazztalent Gent with The Unrevealed Society

– Composition contest by Orchestre National de Jazz du Luxembourg (Spring is one of the winning compositions)

– Prinses Christina Jazz Concours Amsterdam with Floris Kappeyne Trio 2013

– Criss Cross Europe (selected by music:lx) 2014

– Winner of Keep an Eye “The Records” Amsterdam with Pol Belardi’s Urban Voyage

– Price of the Stiftung zur Förderung junger Künstler in Mamer, Luxembourg

 

Schu Music Club (projet de Marc Frischkorn)

L’idée est d’installer un collectif de musiciens qui ont déjà été contraints, plusieurs fois d’ailleurs, à renoncer à la réalisation d’un projet musical à cause d’une salle de répétition manquante. Il s’agit de musiciens expérimentés et chevronnés ayant fait partie de projets musicaux connus et couronnés de succès. Marc Frischkorn et ses disciples sont convaincus que ce ne sont pas forcément les groupes pris un par un qui durent dans le temps, mais le collectif de musiciens qui s’échangent et savent évoluer.

Participent à ce projet e.a. : Mark Bushby, Pascal Dechmann, Paul Dechmann, Lucas Ferraz, Marc Frischkorn, Mike Haine, Karel Lambert, Raymond Linden, Gilles Loes, Paul Neuen, Guy Schmit, Jos Seil, Sigi Sikorski, Mike Staggs, Conny Troost, Jean-Marc Wecker, …

 

Spack-O-Mat

Spack-O-Mat ass eng Grupp, déi akkustesch Musék mecht. Mat Kontrabass, Gesang a Guitar kritt dir Lidder opgedëscht déi ze ënnerhale sichen, zweemol lëschteg, eemol eescht, iech unzeregen nozedenken, dat no Zäitems alem Geescht.

Sou hu mir ons an onsem Grënnungsjoer 2009 nach selwer virgestallt. Als Grupp, déi mat Kontrabass, Gesang a Guitar akkustesch Musék mecht. Tatsächlech woren ons Ufäng ganz einfach. Als Grupp vun dräi Kollegen (mëttlerweil si si zu véier) hate mir d’Intentioun, op urege Plaatzen an engem klenge Kader ons Lëtzebuergesch Lidder méiglechts onverstärkt ze spillen. Als Virbild hun ons déi aal Uuchtenowender an der Duerfwiertschaft gedéngt, wou sech Owes Jonk an Al getraff huet, fir zesummen ze sangen.

Oft si mir wäit dovun ofkomm, awer iirgendwéi hu mir d’Kéier ëmmer erëm gemeet. Och wa mir ons dobäi emmer nei orientéiert hun, wéi dat an enger aktiver Grupp numol geschitt, sou sti mir awer och haut nach hannert onsem originäre Konzept.

 

Thousand Lakes

The band has been founded in February 1995 under the name of Lobotomy. The name had to be modified into Thousand Lakes, as a ... Swedish Death-Metal-Band already existed under this name!

Founder Members of the band were Steve Melsen (guitar) and Phil Kessel (drums), followed by Tom Schütz (guitar). At that time they had to rehearse without any bassist and singer, that’s why the songs sounded at that time quite monotonous.

The next band member joining was Armand Thies (Vocals). At last Jemp Berg joined as a Bassist. From the foundation of the band to the complete line-up elapsed five months. In September 1995 the band performed its first Live-Concert in the Café Bulldog in Esch/Alzette (L). Shortly after that, in October 1995, Tom left the band to enlist to the military service. He was at that point substituted by the actual member Corneille Hoffmann.

In May 1996 we took part in the « Concours de Sélection » in Dudelange, where we were not ranked amongst the leading, in spite of our efforts and a happy audience. Nevertheless we were happy with this result and extremely grateful for the experience.

In May `96 Jemp also left the band to enlist for the military service. He has been replaced by Daniel Fastro, the new Bassist. Half a year later, in February '97, our singer Armand also decided to form up his service in the army! Our new singer hence was Rony Willems, who decided to write new lyrics and vocal themes for all the songs, whereby he could express his feelings and style!

After many Live-Concerts, and further Live-Experiences we gave it a second try at the “Concours de Sélection” in 1998. This time we were lucky, so that we won the contest! Due to the success, we opened the “Fête de la Musique” in Dudelange in 1998.

1998 we launched our first Maxi-CD "Sphere", which is by now sold out!

In the beginning of 1999 Dan told us, that he decided to leave the band. He went in direction „ Baby Chams“ (not to the Army)! To take his position, Frank Meysenburg took up the bass. In April '99 we received the award "Gëlle Fra" as the "Best Newcomer-Band '98"! Our 50th Concert has been performed and celebrated during the "Red Stone Open-Air Festival" in 2001 in Differdange! In 2003 we released our 1st album called "Gardens Of Shirkadath"! To record a complete album turned over a new leaf in our band history!

In February 2004 Frank left the band due to musical reasons. Claude Ewert replaced him! He was with us when we celebrated our 10th anniversary with an important and big Festival in Dudelange.

With this line-up we recorded our second longplayer "Beyond Time&Space"! Right after the recording of the CD, which was released in 2007, Claude left us to concentrate on his studies. Subsequently we had to pass a long dry spell because we had difficulties in finding a new and adequate bass player ... besides Steve also left the band, because he could not balance family life and band activity. Upon rehearsing for a longtime in a threesome and playing two live-concerts with Dan Fastro as replacement – bassist, an old acquaintance came into play: Frank Meysenburg was back and left the band finally in May 2010! Since June 2010, Arjen Vink joined definitely Thousand Lakes on the bass guitar and unfortunately left in March 2011 due to professional reasons. In March 2011 Thousand Lakes becomes Shirkadath! Carlo Liber joined the band on the bass until April 2015. In May 2015 Shirkadath becam again Thousand Lakes.

 

Zero Point Five

Depuis la création du groupe en 2009, les quatre membres de Zero Point Five– Kiko, Gilles, Pietro et Claudio, vivent non seulement leur passion de jouer de la musique ensemble, mais font preuve de dextérité dans l’art d’écrire des chansons et de se produire sur scène. A la sortie de leur premier album «Stories from the Bar Dowtown», ils ont joué un concert de deux heures au Hard Rock Café de Honolulu le jour du Super Bowl, ce qui leur a valu une expérience incomparable. Le premier single «Words and Phrases» a cartonné dans les radios, dont RTL et le Chartbreaker d’Eldoradio. Le deuxième single «Hurricane Girl» s’est enrichi d’un clip vidéo très catchy.

Au cours des années, Zero Point Fives’est produit sur les scènes et festivals les plus prestigieux du pays – dont la Rockhal, den Atelier, le Festival Terres Rouges et à l’étranger. Le temps est venu d’explorer un nouveau style musical, inspiré par l’atmosphère contagieuse de la scène musicale de Nashville, que le groupe a fréquentée en 2015 et en 2016. Jouer de la musique country moderne et ramener en Europe ce genre musical peu connu sur le Vieux Continent, voilà le défi que Zero Point Fiveveut relever. Les nouvelles chansons aux sonorités pop country combinent le pop rock classique européen avec une touche de mélancolie hawaïenne, le tout pimenté du rythme envoûtant du country.

«En Europe, les gens ont une impression erronée de la musique country, liée à l’image stéréotypée du cowboy ou du hillbilly. Avec notre EP, nous aimerions montrer que le country moderne est un genre musical riche en éléments pop rock et folk, correspondant au goût musical de notre continent.»

Etant de talentueux multi-instrumentistes, les musiciens de Zero Point Fiveont enrichi leur panoplie d’instruments en y ajoutant le banjo, le lap-steel, la contrebasse, le violon et, bien entendu, l’ukulele. Leur nouvel opus, l’EP «Southbound», composé des quatre chansons «Honolulu», «Sing Along», «Darkness» et «Glow», est le témoin de leur veine créative. Le premier single, «Honolulu», a été publié avec un clip touchant et expressif.

Les prestations live de Zero Point Five, qu’elles soient en duo acoustique ou à quatre au complet, sont toujours entraînantes et pleines de sympathie.

«Nos textes sont en accord avec notre nouveau son country – du rythme et des émotions avec des mélodies pour chanter avec nous. Nous parlons de sentiments et d’expériences de vie quotidiens : l’amitié, l’amour, les chagrins, la joie de vivre. Il nous arrive aussi d’écrire des chansons engagées, exprimant notre opinion critique sur des sujets importants ayant trait à la vie en société.»